février 20th, 2011 9 h 16 min

La gamme majeure utilise

  • des dièses en montant
  • des bémols en descendant
    ( ou suivant la graduation si la gamme d’origine possède des altérations)
  • avec une exception sur le 6ème degré en montant et sur le 5ème degré en descendant

La raison de cette exception est qu’il faut rester le plus près possible de la tonalité originale en utilisant les tons voisins.

Afin de rendre ces notions applicables aux gammes mineures,on peut énoncer la règle suivante:On écrit la gamme avec ses altérations constitutives et on ajoute les notes altérées à partir des tons voisins

Exemple en Do Majeur
VI devrait être A -A# mais A#= 3X(##) donc on utilise Bb=1b

La Gamme Majeure descendante est un peu plus compliquée car elle n’utilise pas les relatifs mineurs mais le ton napolitain (Db M) et la gamme homonyme (Do mineur)

V devrait G-Gb mais Gb =6b donc on utilise F#=1 #

La Gamme Mineur suit le même principe que la gamme majeure mais

les exceptions affectent le 7ème degré en montant et le 4ème degré en descendant
On utilise alors l′altération opposée
(b en montant,# en descendant)


    • On évite la répétition trois fois de suite d’un même nom de note (A# A Ab)
    • Les gammes chromatiques homonymes ascendantes sont différentes

tandis que les formes descendantes sont identiques

  • Pour les différents forme du mineur ,une règle générale se dégage:La dominante n’apparait qu’une fois.

Démonstration
Les notes constitutives sont entourées

Étiquettes: , , ,

Comments are closed.