La famille des tubas


Il est difficile de définir exactement ce qu’est un tuba car ce terme englobe de nombreux instruments (dont une longue trompette romaine)
Cet article va essayer de faire le point à partir d’un historique (très raccourci) et une classification schématique très simplifiée

Première classification

Les instruments à vent sont à la base un simple tube (d’où le terme « tuba »)

– d’origine animale, minérale ou végétale

-de forme soit

cylindrique : phalange ou tibia d’animaux / tige de roseau ou autres végétaux

Conique généralement une corne d’animal .(d’où le termes cor et cornet)

Plus tard les tubes seront fabriqués en argile,en métal ou en bois usiné.

Deuxième classification

Le son est produit à partir

-D’un trou biseauté muni d’une arête :c’est la famille des sifflets et flutes

-D’une anche double ou d’un bec muni d’une anche simple: famille hétéroclite que nous appelerons « les Bois »

-D’une embouchure en forme de cupule :Les lèvres du musiciens fonctionnent comme l’anche des bois): C’est la famille des cuivres (même si une partie est en bois)

Introduction

Les musiques ,notamment militaires, étaient des ensembles très hétéroclites d’instruments plus ou moins regroupés selon les circonstances
Flute -Fifre:


Haubois-Bassons-Cornemuse
Trompette naturelle de diverses tonalités
Cors naturels de diverses tonalités
Corne de poste ,plus proche d’un klaxon que d’un instrument de musique
Pus récemment les clarinettes en buis puis en ébène ou en métal constitué d’un tube cylindrique bouché à une extrémité, ce qui la différencie de la flute qui est ouverte aux deux extrémités

Il en résultait un déséquilibre de timbre et de fond sonore d’où la nécessité d’inventer un instrument grave pour chaque groupe.

Les cuivres étaient représentés par les « trompes: très longs tubes (4 à 7 mètres de matériaux diverses )plus ou moins recourbés ne permettant pas de déplacement.Ce sont des instruments d’appel ou d’alerte.
Le basson
(=hautbois basse) ,de taille variable, pouvait atteindre 3 mètres; n’avait pas de clés et,de par la distance entre les trous, ne permettait pas un emploi en toutes circonstances.

Ce basson fut remplacé par le Serpent: héritier du Cornet à bouquin:sorte de grande flute douce conique courbe munie d’une embouchure qui le fait entrer dans la catégorie des cuivres.
Le serpent ,instrument à trous approximativement chromatique en bouchant partiellemnt les trous et donc difficile à jouer, était plus du registre baryton que du registre basse et n’avait pas la puissance nécessaire pour contrebalancer les autres instruments.
Une variante du Serpent est le Basson Russe ,également en bois et ressemblant au corps du basson mais avec un pavillon et un bocal en métal muni d’une embouchure .
L’adjonction de 3 à 9 clés et le remplacement du bois par du métal vont transformés ces 2 variétés de Serpent en Ophicleides de différentes tailles du soprano en DO à la contrebasse Eb.

En remplaçant les clés par des pistons, on aboutit au Tuba de Moritz (ténor )beaucoup plus sonore et de timbre plus homogène que l’ophicleide. Les pistons donnant d’autre part la possiblilté d’atteindre les premieres partielles voires la fondamentale

Ne perdons pas de vue que l’idée d’origine est de remplacer le basson et contrebasson:

En remplaçant l’embouchure de l’ophicléides par une double anche on obtient la famille des sarrusophones (de Mr Sarrus chef d’orchestre)qui fut remplacé ultérieurement par une anche simple fixée sur un bec faisant ainsi concurrence à la famille des saxophones(de Mr Sax )
Nous avons donc

-avec les instruments à embouchure: l’ophicleide puis le tuba- basse des cuivres
– avec un bec et anche, sarrusophone et saxophone: une basse pour les bois

La trompette ,seule cuivre cylindrique, s’enroule pour allonger le tube et, graçe à l’invention des palette et des pistons, devient chromatique . La trompette basse devient trombone à piston puis les pistons sont remplacés par une coulisse.Cependant les trombones ont une origine double :les trompettes basses naturelle et la sacqeboute (trompette à coulisse) .Les cuivres clairs ont donc, avec le trombone et le trombone basse, leur basse spécifique.

La corne de poste a donné le clairon:sorte de trompette conique sans piston;
avec 3 pistons le clairon devient le bugle
Le bugle munie d’une embouchure de trompette et d’une partie du corps cylindrique devient le cornet à pistons,sorte de transition entre cuivre clair et cuivre doux

Le bugle donne naissance à la famille des flicornes ou saxhorns selon le pays et les fabricants. A l’exception du soprano et du contralto appelé « bugle -Flugelhorn » deviennent des « horns » en Allemand et en anglais pour l’alto et le tenor ou baritone pour le baryton et le tuba pour les basses et contrebasses parfois nommés Bombardon.
Mr Besson modifie la perce du saxhorn baryton créant l’ euphonium de plus grande étendue et de timbre différent peut être grace à l’alliage spécifiquement anglais.

Le cor de chasse et le cor d’harmonie sont caractérisés par un tube fin conique et pavillon trés évasé

En remplaçant le pavillon du cor d’harmonie par le pavillon d’un tuba (saxhorn) ténor,Sax créa le saxtromba ou Tuba Wagnérien.

Les tubas ont pu se développer grace à l’invention du piston nous avons donc le tuba de moritz issue de l’ophicleide, les saxhorns de Sax et les euphonium de Besson similaire au saxhorn baryton mais avec une perce plus grosse rendant un son plus doux et fournissant une étendue plus large.

Il existe d’autre tubas en F Eb C Bb avec de 3 à 6 pistons ou palettes

Il ressort de tout cela que la nature du matériau ne permet pas de faire la classification des instruments et que le timbre est principalement dû à la forme et la perce de l’instrument et les relations entre parties coniques et cylindriques. On peut en conclure que le Tuba est un instrument de forme caractéristique plutot rectangulaire par rapport aux tubas wagneriens ,helicon et sousaphone de forme ovoïde