décembre 4th, 2011 7 h 20 min

La respiration est l’alternance
d’une inspiration assurée majoritairement par la contraction involontaire du diaphragme qui augmente les trois diamètres du thorax
d’une expiration, phénomène, passif produit par la relaxation du diaphragme.
Ces deux phases peuvent être amplifiées par une action volontaire, notamment l’expiration dite forcée est produite par la contraction des muscles abdominaux . En vidant à  fond les poumons l’inspiration est plus importante sans effort car elle se fait de façon passive.

D’autres muscles ont une fonction annexe sur la respiration dans certaines circonstances ou positions:Il s’agit de muscles ayant une action sur l’épaule parfois de façon qui parait illogique comme,par exemple, le petit pectoral qui abaisse le moignon de l’épaule mais est également un muscle inspirateur annexe.

Une mauvaise gestion de la respiration peut donc entrainer une tension puis des douleurs de l ‘ épaule.

Le contrôle de la respiration a également un rôle favorable
-sur le rythme du jeu: l’alternance inspiration-expiration formant un cycle régulier sert en quelque sorte de métronome avec marquage des temps forts à l’expiration et de temps faible sur l’inspiration.Ceci est particulièrement utile en musique de chambre pour marquer les départs:L’inspiration est alors une sorte d’anacrouse
sur le phrasé: par le choix du tiré ou du poussé de l’archet à  l’inspiration.

Il y a une contradiction entre
le phrasé naturel : Temps fort en tirant à l’expiration
-et la physiologie:Le tiré se fait  à  l’inspiration avec le bras qui s’ écarte du corps.

Il faut donc travailler cette alternative en ayant toujours conscience de sa respiration tout en s’efforçant d’utiliser une respiration abdominale et surveillant la position des épaules qui ne doivent être ni haussées ni complètement relâchées.

Étiquettes: , ,

Comments are closed.